Dragon boat et la ligue contre le cancer unis contre la maladie

06/09/2013 09:20

 

Dragon boat et la ligue contre le cancer unis contre la maladie

Le dimanche  6 octobre 2013, la ligue contre le cancer invite le public à soutenir les malades et leurs proches.

Lors de la précédente édition le 18 septembre 2012, la ligue contre le cancer et l'Association Réunionnaise de Dragon Boat avaient présenté, pour la première fois dans l'île, ce sport traditionnel comme activité physique adapatée (APA) après le traitement du cancer du sein.

Reconnue comme activité de rémission* au même titre que la marche nordique, la natation ou le yoga, le dragon boat permet une reprise d'activité sportive progressive et adaptée à la patiente, si elle est précédéé d'un échauffement régulier et suivie d'une hydratation adéquate. Quant au soutien moral à la pagayeuse en traitement, il émane naturellement de la force du groupe.

C'est à Donal MacKenzie, médecin physiologiste de l'université de Vancouver, que l'on doit cette innovation. Il lui vint l'idée solliciter la motricité des membres supérieurs dans le but de réactiver les voies de circulation lymphatique, c'est à dire de renforcer la musculature du buste. Très vite il s'avéra que les mouvements de pagaie spécifiques au dragon boat étaient bien adaptés à cette pathologie, car le geste se fait du haut vers le bas en sollicitant le dos.

En France, c'est à Reims que la première équipe de Dragon ladies s'est formée au cours de l'été 2008, sous l'impulsion de Sylvie Cappellone, oncopsychologue et Bruno Cutuli, cancérologue. A l'occasion d'une rencontre avec l'équipe des des Dragon ladies de Florence, les cancérologues de la clinique Courlancy ont donné une conférence relatant les bienfaits de ce sport auprès des femmes traitées.

La journée du 6 octobre 2013, permet d'encourager les malades, anciens malades et leur proches à pratiquer une activité physique, douce encadrée par des professionnels de santé : un bon moment à partager au bord de l'eau. De plus, pour celles qui se piqueraient au jeu, l'association "Ensemble pour Elles" créée en 2008 à Reims, ne demande qu'à se mesurer à ses homologues de par le monde.

Programme de la journée :

Matin : Crew-briefing et pratique sur l'eau pendant 30 minutes

Après-midi : Course amicale entre équipages

 

*[En effet, après un parcours thérapeutique plus ou moins lourd, mais durant souvent plusieurs mois, l’activité physique réduit la fatigue, les douleurs ostéo articulaires et musculaires, ainsi que la symptomatologie dépressive, très fréquente en particulier dans la période qui suit la fin des traitements.

En association avec des conseils diététiques, l’APA permet également de réduire la prise de poids très fréquente chez ces patientes ainsi que le risque d’ostéoporose.Toutes ces mesures permettent une amélioration globale de l’état psychologique, de la qualité de vie, avec également un maintien de l’autonomie et de l’indépendance des femmes. De plus, plusieurs publications ont confirmé qu’une APA régulière réduit d’environ 20 % le risque de rechute à long terme]. De nombreuses activités physiques et sportives peuvent être réalisées, dont le dragon boat.]
(Source : La Lettre du Sénologue ̐ n°52 - avril-mai-juin 2011)


Le dragon boat est une embarcation (type pirogue ou canoë) d’origine chinoise, longue de 12 mètres et pesant 250 kg, qui peut accueillir une vingtaine de pagayeuses et 1 barreur. C’est un sport très répandu, en particulier en Asie, où des millions de personnes le pratiquent.

Conférence de presse :
le vendredi 27 septembre 2013 à 11h00
au siège de la Ligue contre le cancer.

Siège situé à Saint-Denis au 19 Allée des Thuyas - Cité Vidot Boulevard de la Providence 97400 Saint-Denis.
Contact : Docteur Marie-Ange Durrieu : durrieuma@wanadoo.fr

 

Pour pagayer venez le dimanche 6 octobre 2013 au port ouest !
à la Base Nautique des Mascareignes
13, rue Amiral Bosse - 97420 LE PORT
Contact : Jean-Claude Kwong - 0692 36 76 86